QUI SOMMES-NOUS ?

Logo jean moulinL’Association des Amis des  Anciens Francs-Tireurs et Partisans Français tient son 1er congrès en novembre 1944.
Elle change plusieurs fois de nom, montrant son ouverture progressive d’abord à celles et ceux dont la Résistance a été non-armée (édition et distribution de journaux, tracts et livres ; ravitaillement, soins, communications…) puis aux autres groupes de Résistance que les seuls FTPF.

En 1956, elle devient l’Association Nationale des Anciens Combattants de la Résistance, comptant parmi ses membres aussi bien le Colonel Rol-Tanguy, Jacques Debû-Bridel, Vercors que Lucie Aubrac, Robert Chambeiron que Jacques Chaban-Delmas…

Elle changera encore une fois en 2006 incluant l’Association des Ami(e)s de la Résistance (ANACR) qui permettra la pérennité de son action de mémoire jusqu’à nos jours.

Son rôle est défini par le préambule de ses statuts de 2015 :


« L’ANACR agit pour que soit honorée la mémoire des combattants de la Résistance, pour que soit reconnu le rôle de la Résistance dans la libération de la France, pour obtenir aux Résistant(e)s la reconnaissance officielle des services qu’ils ont accompli dans la Résistance, elle défend leurs intérêts matériels et moraux, ainsi que ceux des Déporté(e)s et des familles des Résistant(e)s mort(e)s pour la France

Elle s’attache à perpétuer l’esprit de la Résistance en transmettant aux générations présentes et futures pour leur faire partager les idéaux communs aux Résistant(e)s exprimés en premier lieu dans le programme  du Conseil National de la Résistance.

Elle a également pour but de  faire connaitre et ancrer dans la mémoire collective du peuple français l’histoire de la Résistance sur le sol national et dans les territoires qui furent sous souveraineté française, les actions héroïques ainsi que l’esprit démocratique, humaniste, patriotique et d’abnégation des Résistant(e)s et des Français(e)s libres, d’affirmer la solidarité de combat qui a uni dans la lutte commune les Résistant(e)s de tous les pays subissant le joug du fascisme et du nazisme.

Elle lutte contre les idéologies d’inspiration fasciste, le négationnisme, la xénophobie, tous les racismes et toutes les formes de discrimination, elle se prononce pour la sécurité des personnes et des États, le respect des identités nationales, la fraternité entre les peuples, l’épanouissement des libertés, pour la défense des Droits de l’Homme et pour la paix.

Elle œuvre à l’édification et à la préservation des lieux de mémoire.

L’ANACR entend maintenir la fidélité à l’esprit de la Résistance en agissant avec les anciens Résistants et leurs organisations, avec les autres associations d’Anciens Combattants, et avec tous ceux et toutes celles qui souhaitent se joindre à eux pour défendre l’honneur de la Résistance et des Combattants pour que la France ne redevienne pas une terre de servitude et qu’elle ne porte jamais atteinte à la liberté d’aucun peuple, pour la préserver ainsi que les autres pays des destructions et des souffrances d’une nouvelle guerre. »

Date de dernière mise à jour : 31/01/2024